Packaging & Speciality Papers

Quand l’emballage communique avec le consommateur

L’emballage interactif valorise les emballages sur le point de vente et renforce les incitations à l’achat.

À l’heure où l’« Internet des objets » est sur toutes les lèvres, l’enjeu consiste, ici aussi, à mettre en réseau les objets physiques et virtuels et à les faire travailler ensemble au moyen des technologies numériques. À l’avenir, la boîte pliante en carton prendra toute sa part dans l’Internet des objets. Grâce à ce dernier, les emballages en carton vont s’enrichir de fonctions numériques complémentaires et les consommateurs vont accéder à une expérience de marque encore plus intense. Surtout si l’emballage est confectionné dans un carton pure cellulose premium comme l’Algro Design de Sappi. L’« emballage interactif » est bel et bien le mot magique de cette tendance.

 

Les codes QR classiques

Img2_interactiveAujourd’hui déjà, les boîtes en carton sont dotées de fonctions interactives. Ainsi, depuis des années les fabricants de produits de marque ont l’habitude d’imprimer des codes QR sur les emballages de leurs marchandises. Toutefois, la plupart de ces codes QR renvoient vers des sites Internet marchands à faible valeur ajoutée (seuls quelques fournisseurs apportent une réelle valeur ajoutée). Mais les actions promotionnelles mises en place dans ce contexte offrent un fort potentiel : lorsque, par exemple, l’emballage informe le consommateur que le code QR renvoie vers un jeu-concours, cela va inciter ce dernier non seulement à utiliser plus fréquemment son smartphone, mais aussi à renouveler plus souvent l’achat du produit. Néanmoins, le réflexe d’utilisation des QR se heurte à un seuil élevé, dans la mesure où le consommateur doit d’abord télécharger une application spéciale sur son smartphone pour le décodage.

 

Quand les puces NFC prennent le relais de la technologie RFID

Les puces NFC, qui permettent la communication entre l’emballage et les appareils mobiles sans application de décodage, connaissent un intérêt sans cesse croissant auprès des concepteurs d’emballages. NFC est l’abréviation de « Near-Field Communication » (communication en champ proche) et représente une évolution de la technologie RFID, mais contrairement à cette dernière, elle permet de se passer de lecteurs industriels. La communication est possible avec la quasi-totalité des smartphones ; facile à utiliser, cette technologie est déjà familière pour de nombreux clients habitués au paiement sans numéraire.

 

Le plein de liberté en matière de design

Img1_interactiveConjuguées au carton haut de gamme, les puces NFC possèdent de nombreux atouts pour des expériences de marque captivantes. Par exemple, les jeux-concours ou les consignes d’utilisation peuvent être transférés directement sur l’écran du smartphone. Les puces NFC sont également utilisées dans le cadre de la lutte contre les produits de contrefaçon : le client final peut vérifier facilement l’origine du produit sans avoir à examiner longuement et minutieusement le contenu de l’emballage.

Sur le plan de la conception également, les puces NFC présentent des avantages par rapport aux codes QR : par exemple, la puce peut être intégrée de manière invisible dans la boîte pliante en carton, de sorte qu’il n’est pas nécessaire de l’imprimer à la surface du carton. De même, les commerçants peuvent utiliser les puces pour déterminer en temps réel le lieu et le moment de l’achat ainsi que d’autres paramètres clés sur le comportement des utilisateurs, ce qui leur permet de contrôler avec une plus grande précision la gestion des produits. À un horizon proche, les experts prévoient que les puces NFC seront imprimées directement à la surface de l’emballage avec une encre électronique invisible.

 

Une attraction accrue grâce à la réalité augmentée

La réalité augmentée (RA) tant commentée offre elle aussi des perspectives intéressantes pour l’interaction numérique avec les emballages en carton haut de gamme. Un marqueur RA fixé sur l’emballage et associé à une application pour smartphone permet de véhiculer une multitude d’expériences sensorielles supplémentaires – par exemple des photos ou des vidéos. Ces extensions visuelles augmentent non seulement l’attention du consommateur (par exemple, en projetant des images en 3D du produit sur l’écran de son smartphone), mais aussi en améliorant les informations sur le produit (par exemple, par de courtes séquences d’exemples d’utilisation). La RA revêt également un grand intérêt pour les produits qui ont besoin d’être accompagnés d’explications, comme les médicaments : on peut facilement imaginer, par exemple, un pharmacien virtuel consultable en réalité augmentée pour expliquer les modes d’administration et les recommandations d’usage d’un médicament.

 

Les emballages en carton du futur font entendre leur petite musique

À l’heure où la réalité augmentée s’affirme comme l’un des sujets d’avenir les plus prégnants pour le secteur des emballages, certains visionnaires pensent déjà à l’étape d’après. Comment, par exemple, contourner l’application RA pour les smartphones et équiper directement l’emballage d’images animées et de sons ? Une telle avancée permettrait d’attirer encore plus l’attention du consommateur sur le point de vente et le produit sous emballage. Les premiers échantillons tests de boîtes pliantes en carton avec écran ou module sonore sont d’ores et déjà disponibles. Cependant, il faudra patienter un certain temps avant que ces emballages ne soient commercialisés en masse.

 

Technologie OLED : des idées lumineuses pour les emballages

Dans le monde réel, en revanche, les emballages équipés de la technologie OLED sont déjà dans les rayons : dès 2012, un producteur de spiritueux de renom a ajouté ces emballages très lumineux à son catalogue. Les OLED (diodes électroluminescentes organiques) sont des sources lumineuses d’à peine quelques nanomètres d’épaisseur composées de semi-conducteurs organiques imprimables sur l’emballage avec la totalité de leurs composants électroniques, piles incluses. Grâce au capteur de proximité intégré, l’emballage commence à clignoter et à s’illuminer dès que le client s’approche du point de vente.

Bilan : l’emballage interactif ouvre un champ de possibilités fascinant pour la boîte en carton pliante de demain. Pour s’assurer que ces tendances – comme la réalité augmentée ou l’OLED – ne soient pas que des gadgets, ces technologies doivent néanmoins être intégrées harmonieusement dans un concept de design en carton judicieux. Or le choix d’un support de qualité optimale – par exemple un carton de la gamme Algro Design de Sappi – joue également un rôle qu’il ne faut pas sous-estimer.